Blue Flower

 

Hier, Jeudi 23 juillet 2020, en l'église Saint Julien et Sainte Basilisse de Baillargues, nous avons dit un dernier adieu à Frédéric Senglat, en présence de son frère Jean-Louis, de toute sa famille et nombre de ses amis, dont beaucoup sont restés sur le parvis, faute de place dans l'église.

Pour nous, Frédéric était un homme courtois, aimable, prévenant, attentionné et très bon joueur de bridge, toujours prêt à nous donner un conseil avisé quand nous commettions une erreur à sa table. Très souvent, dans les tournois,  il se classait très bien avec son frère, que l'on sentait complice, Jean Louis. On se souvient qu'ils étaient arrivés 1er au niveau national d'un tournoi simultané du Roy René en 2017.

Homme de lettres, il était parti enseigner la philo en 1966 avec sa femme Maguelone, à Madagascar d'abord, puis au Niger et au Togo. Grand voyageur, passionné d'art africain,  avec Maguelone pour copilote, il avait même passé 15 jours dans le désert du Ténéré. Il aimait les grands espaces et la chasse, mais chaque année il revenait vers ses racines, chères à son cœur, pour retrouver ses amis de toujours et sa famille à Baillargues.

Car Frédéric avait le culte de l'amitié, des amitiés cosmopolites, qu'il avait plaisir à réunir dès qu'il le pouvait, tout en se reprochant de ne pas en faire assez. Toujours à l'écoute des autres, il avait réellement le sens de la relation humaine.

Dans sa jeunesse il avait été un footballeur de bon niveau, au poste d'ailier gauche jusqu'au 1er juillet 1966. (Ses exploits sont encore lisibles sur google).

Au club, son doux sourire et son regard espiègle nous manqueront.

Nous, les joueurs du  club ABC, présentons à son épouse, à ses 2 enfants (qui ont fait chacun un discours très touchant desquels je me suis permis de tirer la majorité des informations de cet article) et à ses 4 petits-enfants nos plus sincères condoléances.